La charte des jardins

Suggestions

la charte des jardins

Créée en 2010, en Suisse Romande, la Charte des Jardins décline dix bonnes pratiques, simples à appliquer, en matière de plantations, de tonte, de taille des haies et d’entretien du terrain. Toutes sont favorables à la survie de la petite faune : hérissons, oiseaux, papillons, lézards, etc. Ce n’est ni un label, ni un document juridique. En signant la charte, on s’engage moralement à en suivre les principes. Cet engagement peut se signaler par un emblème exposé à la vue de tous. 

En promouvant la Charte des Jardins, le Parc désire encourager la création d’un réseau de jardins durables dans ses villages. Un Document de Parc a été édité afin d'expliquer les principes de la Charte des Jardins, de donner des solutions durables et des pratiques favorisant la biodiversité. 

Charte_des_jardins_2022

Les 10 principes de la charte des jardins

  1. Laisser pousser et fleurir des coins de pelouse.
  2. Favoriser les arbustes sauvages indigènes et tailler la haie quand les oiseaux ne sont pas au nid (septembre - mars).
  3. Créer des abris pour la faune : tas de branches, de feuilles ou de pierres.
  4. Maintenir des passages entre les jardins pour la petite faune.
  5. Renoncer aux herbicides et aux pesticides. Si nécessaire, utiliser seulement des traitements naturels. Ne pas utiliser de granulés anti limaces au métaldéhyde.
  6. Limiter l’éclairage du jardin pour ne pas nuire aux petits animaux.
  7. Ne pas planter de plantes exotiques envahissantes et se débarrasser de celles qui poussent dans le jardin.
  8. Limiter les dégâts des chats sur la petite faune et sur les oiseaux.
  9. Respecter la loi concernant les feux de jardin et éviter d’évacuer un tas de branchages ou de feuilles pendant la période de reproduction ou d’hibernation.
  10. Si on possède une piscine, prévoir une rampe de sortie afin d’éviter que des animaux s’y noient.

Pourquoi signer la charte des jardins ?

Jardin_Allieres_serre

Les lieux favorables à la biodiversité disparaissent de plus en plus sous la pression conjointe de la raréfaction des milieux naturels et d’aménagements d’espaces verts dénaturés: gazon entretenu de manière intensive ; haies exotiques et massifs de plantes non indigènes qui ne favorisent pas la reproduction des insectes et qui donnent trop peu de fruits pour nourrir la faune; terrain débarrassé de ses moindres branches, feuilles et herbes mortes; usage important d’herbicides et autres pesticides.

Cette perte de biodiversité de l’environnement immédiat est aussi une perte de diversité, de richesse naturelle et de savoirs qui réduit notre relation personnelle à la nature et notre qualité de vie. En signant la Charte des Jardins, nous agissons à notre niveau : les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Formulaire d'adhésion à la charte des jardins

Adresse du jardin