Rougemont-Les Combes

Suggestions

Itinéraire

L'application 
Les Vias du fromage

L'application gratuite Les Vias du fromage propose de cheminer sur les itinéraires des Vias Le Gruyère AOP et Vias L'Etivaz AOP avec toutes les informations dans votre poche! Elle répertorie et renseigne sur: 

  • les étapes (cartes, description des étapes, temps de parcours...)
  • les points d'intérêts (musées, monuments, curiosités...)
  • différentes options pour se restaurer
  • les hébergements
vias application-2048x1151

la carte pédestre du parc 

Editée par Kümmerly+Frey en papier résistant à l'eau, cette carte topo présente tous les itinéraires de randonnée sur le territoire du Parc. Les sentiers des Vias du fromage et du Grand Tour des Vanils ainsi que la boucle du Tour du Comté de Gruyère en ebike sont mis en évidence.

La carte est au prix de 20.- (+ 2.- de frais de port). 


 

 

Carte KF-4032x2268
Rougemont-Les Combes église St-Nicolas-2048x1152
Rougemont-Les Combes Sarine-2048x1152

Points d'intérêt

Les façades peintes ou gravées de Rougemont
Les façades peintes ou gravées de Rougemont
Ces constructions possèdent une caractéristique commune : leur façade sont gravées ou peintes. On y trouve la date de construction au sommet, un texte souvent biblique, ainsi que les noms du propriétaire et du charpentier. Héritiers d’une tradition, les charpentiers nous ont laissé des chefs-d’œuvre. Parmi ceux-ci l’Auberge du Cheval blanc est un élément remarquable, construit en 1810 par le charpentier Moïse Henchoz.
Rougemont
1659 Rougemont
Eglise Saint-Nicolas de Myre
Eglise Saint-Nicolas de Myre
Comme toute église romane, l’église d’origine construite en 1080 est en forme de croix latine tournée vers l’Est. Malgré des dimensions modestes, son plan élaboré trahit des influences de Cluny II et III et se rattache aux églises clunisiennes tardives comme Payerne et Romainmôtier. Sa nef romane est seul bâtiment conservé de l'ancien prieuré St-Nicolas fondé entre 1803 et 1085 à la suite d'une donation faite à l'abbaye de Cluny par la famille des Comtes de Gruyères d'un "lieu désert". En 1555, Rougemont change de main et devient propriété des baillis bernois. L’église subit d’importantes modifications. Les toits bourguignons de la nef et des bas-côtés ont été remplacés par un toit unique de forme oberlandaise, plus pentus, pour mieux évacuer la neige et la pluie. Les vitraux du centre de l’abside, sont l’œuvre de Louis Rivier (1885-1953) tandis que ceux, situés sur les côtés ont été réalisés par Théodore Delachaux (1879-1949).
Route du Revers
1659 Rougemont
Rougemont
Rougemont
Rougemont doit son nom à des roches rouges affleurant sur ses pentes nord. Le bourg a certainement été créé, au début du 11e siècle, par les moines de Cluny qui y ont installé leur prieuré. Jusqu'à la fin du 19e, l'élevage et la production laitière formaient l'essentiel de l'économie locale qui s’est progressivement ouverte au tourisme avec l’arrivée du chemin de fer (1905). A Rougemont et Flendruz, on note un ensemble important de fermes et de granges aux façades sculptées ou peintes d’inscriptions d’inspiration religieuse. Le tourisme est devenu la ressource principale de la commune. Le Golden Pass amène les skieurs qui empruntent le nouveau téléphérique de la Videmanette, un domaine skiable relié à ceux de Saanen et Gstaad.
1659 Rougemont
Retrouvez une large sélection de points d'intérêts, d'hébergements et de solutions de restauration sur l'application gratuite Les Vias du fromage