Saison d’alpage : célébrations et perspectives

Suggestions

Inscrite au patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO le 5 décembre dernier, la Saison d’alpage a été célébrée dignement à Bulle le surlendemain. L’occasion de discuter de l’avenir de cette tradition vivante emblématique et des enjeux que représente cette inscription avec les porteurs de tradition et avec les milieux culturels et scientifiques.

Entre réalité concrète du terrain et image romantique, la saison d’alpage constitue un pilier de l'identité culturelle et patrimoniale de nos régions. Sur le territoire du Parc, et partout ailleurs en Suisse, la saison d’alpage constitue une véritable tradition vivante. Célébrée d’ordinaire de mai à octobre, cette tradition a été vécu une journée historique, le 5 décembre dernier, au Botswana, loin des pâturages de nos Alpes et Préalpes : la saison d’alpage suisse a été inscrite à la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Cette inscription, fruit de près de 3 ans de travail du groupe de candidature, marque non seulement un accomplissement mais surtout le début d'une collaboration entre tous les acteurs de l’économie alpestre pour affronter les défis et les problématiques de la tradition. 

En effet, la vie quotidienne des alpagistes est bien moins idyllique que ne le laisse penser la tranquille existence d'Heidi dans nos montagnes. Les changements climatiques, la gestion de l’eau ou les difficultés de recrutement de main-d’œuvre sont autant de défis auxquels ils font face.

Journée thématique comme point de départ

C’est dans ce contexte et avec une volonté de trouver des solutions communes qu’une journée thématique sur la saison d’alpage s'est tenue le 7 décembre à Bulle, rassemblant plus d’une centaine de participants, parmi lesquels des porteurs de la tradition et des partenaires culturels et scientifiques de l’économie alpestre. 

Cette rencontre a permis d'aborder les enjeux liés à cette inscription et de discuter des perspectives de développement de cette tradition vivante à travers des conférences et des ateliers. Quatre thèmes principaux ont été sélectionnés comme fil rouge de la journée : la sensibilisation au patrimoine, les changements environnementaux et la recherche, la main d’œuvre, la relève et la formation ainsi que la mise en valeur économique.

Les ateliers participatifs de l’après-midi ont permis d’identifier des pistes pour les mesures de sauvegarde qui accompagneront cette inscription à l’UNESCO. La suite des actions sera coordonnée par la Société suisse d’économie alpestre.

Saison d'alpage 7 décembre-2-2637x1484
Saison d'alpage 7 décembre-4-2048x1152

Partie officielle et festive

La journée thématique s’est clôturée en musique avec les accordéonistes, les tambours et l’ensemble instrumentale du CO de la Gruyère. Une partie officielle s’est ensuite déroulée à l’Hôtel de Ville, avec notamment la présence de M. Alain Berset, alors président de la Confédération. La soirée s’est finalement poursuivie, à Ébullition, dans une ambiance festive avec une série de concerts.

Cette journée haute en couleurs a été organisée par le Parc Gruyère Pays-d'Enhaut, l'Etat de Fribourg, le Musée gruérien, la Ville de Bulle, Option Gruyère et le centre culturel Ebullition. 

Saison d'alpage 7 décembre-6-2048x1153
Saison d'alpage 7 décembre-5-2048x1152

Parc'info n°30

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur la saison d'alpage, la dernière édition du Parc'Info présente un focus sur la tradition vivante et sur son inscription au patrimoine culturel immatériel de l'UNESCO.