• Distance : 3,9 km

  • Temps de marche : 1h

  • Altitudes : point le plus bas 951 m ; point culminant 1037 m

  • Dénivellation : montée 115 m ; descente 128 m

  

Rougemont – Les Plans – Les Combes

Du centre du village, l’itinéraire descend par la rue principale jusqu’au site clunisien et son église datant de la fin du 11e siècle. Dans le village, les façades de bois, ornées de motifs peints, sont emblématiques du Rougemont. Après le site clunisien l’itinéraire remonte au-dessus de la voie ferrée jusqu’au hameau du Crêt d’où un sentier redescend jusqu’à la route principale. Une route secondaire permet ensuite de longer les berges de la Sarine puis de traverser le ruisseau de Flendruz. Cette route traverse ensuite le fond de vallée jusqu’au hameau des Combes.


 

Points d’intérêt de l’étape

Les façades peintes ou gravées de Rougemont 

De part et d’autre de la rue principale se trouve un riche ensemble de maisons en madrier datées du 16e au 19e siècle.

Ces constructions possèdent une caractéristique commune : leur façade sont gravées ou peintes. On y trouve la date de construction au sommet, un texte souvent biblique, ainsi que les noms du propriétaire et du charpentier. Héritiers d’une tradition, les charpentiers nous ont laissé des chefs-d’œuvre. Parmi ceux-ci l’Auberge du Cheval blanc est un élément remarquable, construit en 1810 par le charpentier Moïse Henchoz.

 

Rougemont, Eglise Saint-Nicolas de Myre

Eglise romane construite en 1080 par Jean le premier prieur, aidé de trois ou quatre moines et des habitants du lieu. Comme toute église romane, l’église d’origine construite en 1080 est en forme de croix latine tournée vers l’Est. La nef est haute et s’appuie sur les bas-côtés. Le chœur comprenait trois absides.

Malgré des dimensions modestes, son plan élaboré trahit des influences de Cluny II et III et se rattache aux églises clunisiennes tardives comme Payerne et Romainmôtier. Sa nef romane est le seul bâtiment conservé de l'ancien prieuré St-Nicolas fondé entre 1803 et 1085 à la suite d'une donation faite à l'abbaye de Cluny par la famille des Comtes de Gruyères d'un "lieu désert".

En 1555, Rougemont change de main et devient propriété des baillis bernois. A cette époque, l’église subit d’importantes modifications, en particulier une reconstruction du chœur. Les toits bourguignons de la nef et des bas-côtés ont été remplacés par un toit unique de forme oberlandaise, plus pentus, pour mieux évacuer la neige et la pluie. Les vitraux du centre de l’abside, sont l’œuvre de Louis Rivier (1885-1953) tandis que ceux, situés sur les côtés ont été réalisés par Théodore Delachaux (1879-1949).

 

Hébergement et restauration

Le Parc propose une liste d'hébergement en agritourisme regroupant différentes possibilités d’hébergements alternatifs, de restauration et de démonstration de fabrication de fromage dans le Parc. Par hébergement alternatif, on entend les chalets, les refuges, les B&B et les chambres d’hôtes. 

 

Transports publics

Informations et horaires : www.cff.ch – Rail service +41 (0)848 44 66 88 (CHF 0.08/min)

Rougemont : train MOB (Montreux – Zweisimmen). Arrêt Rougemont

Les Combes : train MOB (Montreux – Zweisimmen). Arrêt Les Combes

 

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 
1660 Château-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER