Des itinéraires parcourant les quatre régions du Parc

Les randonnées présentées ici permettent la découverte des quatre régions du Parc, à un rythme et un niveau adaptés à chacun. Les itinéraires sont répartis entre les fonds de vallées, les balcons et l’altitude, afin d’offrir une large palette en tenant compte des saisons. Les randonnées ont été pensées en traversées dans la majorité des cas. Chaque point de départ et d’arrivée est desservi par les transports publics, qui rendent les parcours plus faciles et plus souples.

Environnement préservé et authentique

Le Parc affiche une identité alpestre et rurale encore préservée. Le paysage s’impose dans une belle diversité qui reflète des siècles d’activités humaines: les vallées, les prairies de l’agriculture de montagne, les forêts, les alpages, les parois rocheuses. De remarquables biotopes témoignent de zones préservées pour une faune et une flore riches et variées. Berceau d’une civilisation fromagère, il se réclame de l’économie alpestre, de l’agriculture et de ses produits, d’un patrimoine bâti exceptionnel. Le parc est au service de la population dans son territoire en affirmant sa volonté de placer au centre de son projet l’être humain dans un cadre préservé. Ces éléments, issus des activités passées et présentes, se reflètent dans le paysage: des produits agricoles reconnus, des patrimoines vivants, des traditions respectées. Le parc est animé par une volonté de partage d’un territoire respecté et préservé: des paysages issus d’activités vivantes desquelles naissent des produits typiques. Un tourisme durable et inventif se profile sans négliger l’expérience par la découverte du paysage, de l’espace naturel, du patrimoine bâti, de la population, des traditions.

11 % du territoire, soit plus de 5400 hectares, sont déjà des zones naturelles protégées par la Confédération et les cantons, mais une analyse a révélé que près d’un quart de la surface du parc présente une haute valeur écologique. La liste des espèces cibles du Parc contient 232 entrées, soit 10 % des espèces animales et végétales observées. Afin de sensibiliser le public à ces thèmes, trois sentiers équipés de panneaux d’informations ont été créés depuis les débuts du Parc: le Sentier botanique des choucas, le Relais paysage agricole Charmey–La Valsainte et le Sentier des narcisses des Avants. Le périmètre des réseaux écologiques couvre l’entier de la surface agricole utile du parc. La réalisation par les agriculteurs des mesures prévues dans leur contrat réseau OQE leur donne droit à des primes réseaux financées par la politique agricole.

 

 

En TP à la découverte du Parc

Découvrir un territoire par la marche, la lenteur comme dénominateur commun d’une expérience. Les transports publics magnifient les moments passés dans un parc aux multiples richesses. Des paysages aux produits, de la faune à la flore, le randonneur s’imprégnera d’un espace agro-sylvicole. Le Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut promeut le développement d’une mobilité durable au sein de son territoire via de nombreuses actions. Cette brochure en collaboration avec Suisse Rando en est un parfait exemple. L’objectif de ce guide est de présenter des itinéraires de randonnée attrayants qui couvrent l’entier du territoire du Parc, et d’offrir des possibilités de réaliser ces randonnées en se déplaçant uniquement en transports publics (TP).

L’idée fondatrice est de favoriser le transfert modal des activités de loisirs vers une mobilité plus durable, en l’occurrence les transports publics. En Suisse, 40 % des trajets quotidiens sont dus aux loisirs. Sur ces 40 % de trajets, 66 % des distances parcourues le sont en transports individuels motorisés contre 23 % seulement en transports publics. Même si notre rythme de vie trépidant en semaine ne laisse pas forcément le choix du moyen de transport utilisé, dans la majorité des cas le plus rapide, le rythme de nos journées de loisirs doit par contre être totalement adapté à la mobilité durable. Venir au parc en transports publics constitue non seulement un acte responsable d’un point de vue environnemental, mais est aussi synonyme de plaisir et de liberté.

 

 

 

Les infrastructures de transports publics desservent efficacement le territoire du Parc avec une cadence horaire pour les principaux villages. Elles facilitent également des itinéraires en traversée et des possibilités de découvertes attractives sans devoir revenir à son point de départ. Enfin, pour observer la belle diversité des paysages, les transports publics constituent une expérience unique. La desserte du parc en transports publics est dans ce cadre parfaitement adaptée et concurrentielle par rapport aux transports individuels motorisés. Elle offre de multiples possibilités de loisirs.

 

Facilement accessible

Le territoire du Parc naturel régional Gruyère Pays-d’Enhaut profite d’une excellente couverture en termes de transports publics. Deux lignes ferroviaires, le MOB entre Montreux et Zweisimmen et la ligne Palézieux–Montbovon des transports publics fribourgeois (TPF) en constituent la colonne vertébrale. Les villes portes du Parc (Bulle, Montreux, voire Zweisimmen) sont quant à elles toutes rattachées au réseau ferroviaire national et donc reliées directement aux grandes agglomérations du territoire helvétique. Cette desserte rend le parc particulièrement accessible en transports publics depuis les grandes centralités urbaines. A titre d’exemple: 45 minutes depuis Lausanne ou Fribourg jusqu’aux limites du Parc, 1h15 depuis Berne ou Sion, 1h30 depuis Genève.

 

TP et randonnée, une expérience totale

Pourquoi favoriser l’utilisation des transports publics pour réaliser une randonnée? Plusieurs réponses sont possibles et propres à chacun: confort du voyage qui permet la rêverie, la lecture ou la création de contacts, temps de trajet garanti – finis les bouchons de retour le dimanche soir – ou simplement conscience écologique. Un trajet entre Berne et Château-d’Oex produira environ 70 fois plus de kg de CO2 par personne en voiture qu’en train. (Source: calculateur mobility impact sur www.energie-environnement.ch)

Plusieurs autres arguments semblent essentiels et particulièrement reliés aux propositions d’itinéraires. D’abord, le déplacement en transports publics transforme le déplacement en un moment essentiel du voyage. Les paysages du Parc, traversés en transports publics, poussent à la contemplation, l’expérience du voyage devient totale. Ensuite, la liberté offerte par un déplacement en transports publics qui ne fige pas ensemble lieu d’arrivée et lieu de départ.

Les randonnées peuvent se dérouler en traversées d’une vallée à l’autre. Enfin, de nombreuses lignes de transports publics à vocation touristique parcourent le territoire du parc et permettent aux randonneurs d’entamer leurs itinéraires en altitude, par exemple la ligne Montreux–Les Rochers-de-Naye, les lignes de car postal au col des Mosses et la ligne de bus alpin de la Valsainte.

Le projet Randonnées en transports publics a été réalisé avec le soutien de Innotour.

 

PARC NATUREL REGIONAL GRUYERE PAYS-D'ENHAUT

Place du Village 6 
1660 Château-d'Œx
+41 (0) 26 924 76 93

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

INFORMATIONS SUR LES ANIMATIONS ET INSCRIPTIONS


+41 (0) 848 110 888

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

NEWSLETTER