plaisirs de la neige et respect de la faune

Suggestions

L'engouement pour la pratique de la raquette à neige et du ski de randonnée augmente la pression sur la faune. Une cohabitation harmonieuse est possible en respectant quelques règles.

Un comportement responsable pour une bonne cohabitation

La pratique de la raquette à neige et du ski de randonnée est en forte progression dans les Préalpes. Ce qui n’est pas une mauvaise chose en soi ; quoi de mieux que de se ressourcer en parcourant ces paysages tout de blanc vêtus ? Cependant, ces activités de loisirs hivernaux représentent une augmentation des risques de dérangement de la faune. Il est donc primordial d’éviter au maximum ces perturbations avec quatre règles simples :

  • En forêt, rester sur les sentiers balisés et suivre les itinéraires recommandés. Ceci est aussi une précaution face aux risques d’avalanche.
  • Eviter les lisières et les surfaces peu enneigées (zones de broutage).
  • Tenir votre chien en laisse, en particulier en forêt. Chaque année, de nombreux animaux sauvages sont attaqués par des chiens.
  • Respecter les zones de tranquillité et districts francs fédéraux. Seuls les itinéraires officiels sont autorisés et les chiens doivent obligatoire y être tenus en laisse.

Le moyen de transport utilisé pour se rendre aux points de départ des randonnées a également une influence sur le dérangement de la faune. Les randonneuses et randonneurs n'hésiteront pas à favoriser l'utilisation des transports en commun dès que cela est possible, comme sur la ligne du Bus alpin Charmey - La Valsainte

Une période critique pour la faune

Durant la saison hivernale, la nourriture se fait rare et généralement peu nutritive. Les journées courtes limitent les opportunités pour la faune de trouver de quoi manger se font rares. De plus, les déplacements à travers la couche épaisse de neige sont laborieux et épuisants, diminuant ainsi les réserves d'énergie. Les animaux sauvages doivent faire face à des températures très basses, avec une moyenne de -10° C à 2000 m d'altitude, pendant de longs mois. Par conséquent, il devient essentiel pour eux de rationaliser leurs déplacements et ainsi économiser leurs forces.

Lorsqu'un animal est dérangé, le stress et la fuite qui en découlent entraînent en effet une dépense d'énergie considérable. Ceci affaiblit l'animal et peut même lui être fatale. 

Une autre conséquence, un peu moins connue, est l’augmentation de l’abroutissement des jeunes arbres en forêt, ce qui a pour conséquence de ralentir le rajeunissement des forêts.

Des fiches pour vous aider à préparer votre sortie

Sur la page Comportements responsables, vous trouverez une fiche dédiée au comportements appropriés lors des sorties hivernale. Ce documentreprend notamment une carte du Parc indiquant les zones protégées et les itinéraires conseillés.

Vous y trouverez également un document complet sur les sorties en Raquettes à neige et faune hivernale, réalisé en collaboration avec Mountain Wilderness. Il présente les principales espèces animales sensibles au dérangement ainsi que les précautions à prendre.

Le Parc Gruyère Pays-d’Enhaut est également partenaire de la campagne nationale Sport de neige et respect, promue par l’Office fédéral de l’environnement en collaboration avec le Club Alpin Suisse et diverses organisations de protection de la nature. 

Vous y trouverez également diverses informations pratiques ainsi qu’une carte interactive de toute la Suisse avec les zones de tranquillité et les itinéraires autorisés à ski de randonnée. 

Respecter c'est protéger

Et la sécurité ? 

N’oubliez pas de bien préparer votre randonnée à l'aide d'une carte, d'un guide topographique et de sites internet fiables. Renseignez-vous sur la difficulté du parcours, les conditions météorologiques et les bulletins d'avalanches.

En hiver, un DVA (Détecteur de Victimes d'Avalanche), une pelle et une sonde font partie de l'équipement de base si vous vous aventurez en terrain non sécurisé. 

Restez vigilant en permanence, surveillez les conditions, le terrain et les personnes qui vous accompagnent. N’hésitez pas à faire demi-tour si nécessaire.